mercredi , 20 octobre 2021

Information publique de la DGE

Information publique de la DGE

La Direction générale de l’environnement (DGE) a organisé une information publique sur le projet d’extension de la carrière du Mormont au lieu-dit « La Birette » le jeudi 30 avril 2015, à La Sarraz.

Une enquête publique va être lancée avant l’été, avec l’ouverture du droit d’opposition.

Deux objets différents: modification du PAC Mormont et demande d’un permis d’exploitation pour la BIrette.

Les litiges seront traités par le tribunal administratif du Canton de Vaud.

A la fin de toutes ces étapes, un permis d’exploitation sera délivré.

Les dossiers seront mis à disposition des Associations sous forme électronique dans le courant du mois de mai, à la demande de Helvetia Nostra.

Projet de la Birette:

1ère étape d’exploitation prévue de 2020 à 2024.

2ème étape de 2024 à 2029.

Modification du PAC Mormont pour déposer les terres végétales près de la marnière Holcim.

Tous les services de l’Etat ont été consultés et ont choisi cette option.

Le chemin pédestre sera déplacé pour faire le tour de la Birette.

Les appareils pour mesurer les vibrations ont été contrôlés.

Possibilité de s’abonner à des SMS, qui annoncent les tirs, sur le site Internet d’Holcim Eclépens.

Les archéologues ont 2 ans pour effectuer leur travail.

Selon Nicolas Fawer, de biol conseils, les vestiges s’usent dans le sol et les archéologues sont contents que la carrière Holcim les oblige à les enlever!

Des forages ont été effectuée sur la Birette. Quelques explications sur les eaux souterraines sont données, avec la position des nappes phréatiques. Les sources privées peuvent être touchées.

Les mesures de compensation sont au nombre de 24 (aucuns détails ne sont donnés).

Mesures de compensation dans la nouvelle carrière, qui ne sera pas comblée! Terrasses sur les côtés et étangs au fonds. On revient au modèle de la première carrière, où rien n’a été fait, en vue d’un comblement!

La commission de suivi contrôlera l’application des mesures de compensation.

Le bureau d’étude biologiques de Raymond Delarze a été chargé de ce projet. Il conclut que la variété biologique sera plus grande après l’exploitation de la Birette.

Pro Natura veut des compensations majeures et fera opposition au projet actuel. Il faut absolument qu’un passage à faune soit mis en place au nord du Mormont.

Une question importante:

Que devient le premier projet, avec destruction du sommet du Mormont et le comblement de la carrière? On détruit tranquillement la Birette et dès qu’on peut exploiter le sommet, on change tout le projet pour autoriser le comblement?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *